France Relance : Dans le Trégor, deux projets lauréats des fonds de modernisation et de diversification des filières automobile et aéronautique

Ce mardi 16 février, les ministres Bruno Le Maire et Agnès Pannier-Runacher ont annoncé 205 nouveaux projets bénéficiaires des fonds de soutien à la modernisation et à la diversification des filières automobile et aéronautique, pour un financement de l’Etat de plus de 174 millions d’euros, dont deux projets dans la 5ème circonscription des Côtes d’Armor.

À Cavan, c’est le projet de ST Industries, usineur en mécanique et mécatronique, qui bénéficiera de ce soutien public afin de lui permettre d’intégrer au sein de ses ateliers des nouvelles technologies du numérique dans une logique d’industrie du futur (cobotisation, réalité augmentée, cybersécurité).

À Rospez, c’est l’entreprise Prolann, spécialisée dans l’usinage de haute précision pour l’aéronautique défense, qui sera soutenue dans sa diversification vers des activités à haute valeur ajoutée (usinage du verre, des céramiques et matériaux durs) et son développement d’une capacité d’adaptation des machines-outils aux besoins de ses clients.

Ces annonces s’inscrivent dans la continuité de la mise en œuvre du plan France Relance qui, depuis son lancement en 2020, a conduit l’État à engager plus de 431 millions d’euros au profit de 492 projets lauréats, qui représentent désormais un investissement industriel de plus d’un milliard d’euros à l’échelle nationale.

Eric Bothorel, Député des Côtes d’Armor : « Je me félicite de la bonne appropriation de ces mesures par nos entreprises, qui profitent directement à la modernisation et à la compétitivité de l’industrie trégoroise. Je salue le soutien de l’Etat qui, conjugué aux forces vives de notre territoire, nous permettra de sortir de la crise par le haut, de consolider nos compétences et de poursuivre le développement de chaînes de valeurs stratégiques pour préparer l’avenir. Ces PME et ETI industrielles font la fierté du Trégor et constituent un maillon essentiel de son attractivité, que nous continuerons à soutenir sans relâche. »

Un excellent début d’année pour Lannion

Après de belles fêtes de noël pour le Trégor, l’année 2021 réserve un excellent début d’année pour Lannion et le Trégor en général: l’arrivée de nouvelles entreprises. Cela garantit la création de postes dont, nous l’espérons, les ex-employés de Nokia bénéficieront.

Tout d’abord, c’est l’entreprise américaine Qualcomm qui a choisi d’ouvrir un centre de recherche et de développement. Un centre porté sur la 5G afin de travailler sur l’évolution future du réseau mobile de dernière génération. Ce soutien doit permettre de créer jusqu’à 90 emplois. 80% à 90 % seront localisés de manière pérenne à Lannion.

Aussi, c’est l’annonce de l’entreprise Akka qui annonce la création d’un centre d’expertise à Lannion et ainsi l’embauche de 20 ingénieurs pour ce nouveau centre. Le groupe recherche deux équipes de 10 ingénieurs dans les technologies Cloud et les technologies de conteneurisation et d’automatisation, et l’autre dédiée à la 4G/5G. 

Enfin, c’est Sipartech qui a choisi d’installer une unité dans la zone Pégase de Lannion. Spécialisée dans la fibre optique, cette entreprise développera l’activité numérique et économique du territoire.

Lannion, comme nous le voyons, continue d’assumer et de renforcer sa position de lieu central pour la recherche et le développement des télécommunications du futur avec l’arrivée de ces nouvelles entreprises. Ces dernières ont choisi notre ville pour son attractivité et son cadre de vie. Lannion est donc une ville dynamique, attractive, au rayonnement et à l’utilité nationale. Un travail au quotidien, dont les résultats se font sentir.

De belles fêtes de Noël pour le Trégor et Lannion

Le Trégor et Lannion auront particulièrement été gâtés par le gouvernement en ces fêtes de fin d’années. Trois bonnes nouvelles à vous faire part ici.

Premier cadeau: environ 80 emplois crées à l’IRT B-COM de Lannion

Dans cette structure de recherche technologique, c’est 30 millions d’euros qui ont été injectés. Ainsi, le gouvernement compte développer une offre française « souveraine » pour les réseaux privés de téléphonie mobile 5G et au-delà. De plus, ultime bonne nouvelle, les 239 emplois supprimés de Nokia seront prioritaires dans le recrutement. Un sauvetage partiel dont nous pouvons nous féliciter. Merci au gouvernement de montrer aux territoires qu’ils sont soutenus, et de démontrer ce soutien par des actions se répercutant à un niveau individuel. Le maintien et le renfort de Lannion en tant que ville du numérique attractive.

Deuxième paquet: L’implantation d’un service DGFIP à Lannion

Nous l’avons déjà évoqué sur le site, mais le gouvernement a désigné Lannion comme une des 66 villes de France à accueillir un service de la direction générale des finances publiques. C’est donc 35 à 45 nouveaux agents publics qui s’établiront dans notre magnifique ville du Trégor. En développant son offre de service public, Lannion démontre son attractivité en tant que ville où il fait bon vivre. Une ville en perpétuelle croissance économique et démographique, centrale dans le territoire. Bienvenue aux nouveaux Trégorois !

Le programme des Petites Villes de Demain

Encore une fois sur ce site, nous avons annoncé la sélection de Paimpol, de Tréguier et de Plouha dans le programme des Petites Villes de Demain. Ce programme contribuera à approfondir la dynamisation des territoires par des aides à la numérisation, l’écologie et le soutien aux entreprises. En s’incluant dans le Plan de Relance, les petites villes de demain sont les territoires d’avenir. Le gouvernement a ainsi saisi l’enjeux d’une cohésion nationale par une dynamisation locale. Je me félicite que le Trégor fasse parti de ce tissu national en étant un acteur innovant et attractif dans cet enjeu global, vecteur de lien social.

Je soutiens pleinement les actions nationales ayant un impact local, contribuant au rayonnement de nos villes et de notre circonscription. L’attractivité locale au service de la grandeur nationale. De biens beaux cadeaux pour le Trégor et Lannion en ces temps de fêtes.

Merci au Télégramme pour cet article.

Lannion accueillera un service de la direction générale des finances publiques l’année prochaine

Ce mercredi 16 décembre, la ville de Lannion a été désignée pour faire partie des 66 communes qui accueilleront un service relocalisé de la direction générale des finances publiques au cours de l’année 2021.

Cette décision clôt un processus engagé depuis plus d’un an et s’inscrit dans l’engagement du Président de la République du 24 avril 2019 visant à rapprocher les administrations de nos concitoyens en renforçant les territoires ruraux et péri-urbains.

L’examen des dossiers des villes candidates, plus de 400, a été confié à un comité de sélection interministériel présidé par le ministre délégué chargé des Comptes publics, Olivier Dussopt. Le comité s’est notamment fondé sur des critères relatifs à la situation sociale et économique du territoire, son attractivité, la qualité des solutions immobilières proposées et les conditions d’accueil des agents des finances publiques.

C’est dans ce cadre que la ville de Lannion a su faire valoir ses atouts qui, ainsi confortés, lui permettront de renforcer son accueil de proximité, développer son offre de services publics et d’accueillir 35 à 45 nouveaux agents publics sur son territoire. Cette décision consacre notre commune trégoroise comme un lieu où il fait bon vivre et où la dynamique collective engagée [depuis 2017] au service de son attractivité est amenée à se poursuivre. 

La nature exacte des services que Lannion accueillera, leur dimensionnement ainsi que le calendrier détaillé des opérations seront communiqués prochainement par le ministère des Comptes publics.

Rapprocher les citoyens et les services publics est clé. Je me félicite de cette décision qui fera du bien au Trégor. J’y associe Joël Le Jeune, président de Lannion Trégor Communauté, et Paul Le Bihan, maire de Lannion, avec qui j’ai œuvré depuis des mois auprès du Gouvernement pour faire valoir la pertinence de la candidature de Lannion. Déconcentration, décentralisation, différenciation… sont des concepts souvent maniés de manière abstraite. Il y a la parole, et il y a les actes. Dans l’esprit de ce que le Président de la République avait annoncé en 2019, cette décision vient conforter que l’aménagement du territoire se conjugue aussi avec de la relocalisation d’emplois. Bienvenue aux futurs Trégorroises et Trégorrois ! »

Plus d’informations sur le réseau de proximité de la DGFIP

Visite d’Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l’Industrie

J’ai eu le plaisir d’accueillir la ministre déléguée en charge de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher dans le Trégor. L’industrie dans ce qu’elle offre comme opportunités, dans ce qu’elle connait de certaines difficultés, a été au coeur de nos échanges avec les acteurs et les élus locaux.

Twitter/ebothorel

Lundi 27 juillet 2020, « il n’est pas question de laisser Lannion mourir à petit feu », déclaration de la ministre Agnès Pannier-Runacher sur CNEWS au matin même de sa venue à Lannion. Un déplacement réactif suite à l’annonce d’un plan social par le groupe finlandais NOKIA portant sur 1233 suppressions d’emploi en France, dont 402 sur le site de Lannion.

13h25 : arrivée de la ministre Agnès Pannier-Runacher à Lannion
13h30 : Echanges avec les élus du territoire
15h : Echanges avec les organisations syndicales
16h35 : Séquence à la rencontre des salariés de Nokia
17h : Visite de LUMIBIRD

Nous y sommes accueillis par son PDG, Marc Le Flohic. Lumibird, le champion européen du Laser, est un groupe installé à Lannion qui ne cesse d’innover, de concevoir dans plusieurs domaines d’activité : la santé, La défense, le spatial.