Quelques actualités de la semaine

Lannion. Novatech et Brightloop relocalisent, l’État soutient leurs efforts.

Le volet compétitivité du plan de relance soutient ces deux entreprises Lannionaises à hauteur d’un million d’euros. Novatech fabrique des convertisseurs intelligents pour la société lannionnaise Brightloop converters (ex-Alcatel converters). Ils permettent, par exemple, de convertir l’électricité d’un état à un autre ou d’un voltage à un autre. Cette aide permettra aux entreprises d’innover de de relocaliser la production de leurs matériaux. Je me félicite de la volonté de nos entreprises d’innover en se liant à l’attractivité locale.

Covid-19 : la vaccination ouverte à tous les adultes à partir du 31 mai.

Le premier ministre Jean Castex a annoncé l’ouverture de la vaccination pour tous les adultes à partir du 31 mai. Cette accélération forte, en avance sur le calendrier, est synonyme de l’engagement de la France dans la lutte contre la Covid-19. Ensemble, nous réussirons.

Le Pass Culture élargi à tous les jeunes de 18 ans peu importe la région.

Le pass Culture est une mission de service public portée par le ministère de la Culture. Ce dispositif permet d’avoir accès l’année des 18 ans à une application sur laquelle on dispose de 300€ pendant 24 mois pour découvrir et réserver selon les envies les propositions culturelles de proximité et offres numériques (livres, concerts, théâtres, musées, cours de musique, abonnements numériques, etc.).

Un « Pass sport » de 50 euros pour 5,4 millions d’enfants.

Le « Pass sport » sera déployé selon les modalités suivantes :il sera d’un montant de 50 euros par enfant et sera cumulable avec d’autres aides pour adhérer à un club. Il concerna un public large de 5,4 millions d’enfants, soit tous les enfants éligibles à l’allocation de rentrée scolaire et tous mineurs bénéficiaires de l’allocation AEEH pour les personnes handicapées il pourra être renouvelé en 2022.

France Relance : 9000 projets d’investissement du quotidien. Coup de projecteur sur les mesures de soutien aux collectivités locales dans les Côtes-d’Armor

Relancer l’investissement local : 2,5 milliards d’euros de dotations aux collectivités locales 

Les différentes collectivités locales (communes et groupements, départements et régions) ont en charge de nombreux services publics indispensables dans le quotidien des Français: bâtiments scolaires (écoles pour les communes, collèges pour les départements, lycées pour les régions), transports publics, voirie, équipements sportifs et culturels, etc. Pour mener à bien ces services, les collectivités ont besoin d’investir, c’est-à-dire de s’équiper sur une durée longue pour pouvoir mettre en œuvre leurs compétences, en construisant notamment des infrastructures ou des bâtiments. Par exemple, la construction ou la rénovation d’une école est un investissement local. Il en va de même de la réalisation d’une piste cyclable ou de la rénovation énergétique d’un collège. Ces investissements locaux jouent un rôle très important dans la vie quotidienne de chacun d’entre nous mais également dans l’activité économique du pays. Ils irriguent en effet un nombre important d’entreprises – souvent des TPE et PME – et, à travers elles, l’ensemble du tissu économique local. Les Côtes-Armor ont bénéficié de 23 265 237 euros d’aides pour 91 projets lauréats. 

Plus de 600 millions d’euros de France Relance pour compenser des pertes de recettes 

Dans le cadre de France Relance, le Gouvernement a mis en place plusieurs dispositifs permettant d’apporter un soutien financier immédiat aux collectivités les plus affectées par la crise sanitaire et économique, en leur garantissant un niveau de ressources et, ce faisant, leur donnant de la visibilité sur leur situation financière. Ainsi, dès l’été 2020, l’Etat a mis en place un dispositif inédit de « filet de sécurité » sur les ressources des collectivités du bloc communal, des départements et des collectivités d’outre-mer. En Côtes-d’Armor, c’est 854 061 euros d’aides accordées. 

Ce plan de relance au service des collectivités permet la dynamisation, la revalorisation et la consolidation du tissu local et territorial. Un soutien direct de l’État aux collectivités qui forgent son identité.

Bruno le Maire, ministre de l’économie : « Parce que les collectivités locales sont des acteurs essentiels de la vie économique, nous sommes à leur côté pour accompagner leur propre rebond. »

Ma désignation en tant que rapporteur pour avis de la loi « visant à réduire l’empreinte environnementale du numérique en France »

J’ai été désigné rapporteur pour avis de la proposition de loi « visant à réduire l’empreinte environnementale du numérique en France ». Je suis très heureux de cette désignation et de poursuivre l’examen de la proposition de loi déposée par mon collègue sénateur Patrick Chaize .Objectivons les débats, et relevons les défis du numérique et de la préservation de l’environnement. Ces défis se conjuguent.

Plan de relance : MaPrimeRénov’ est désormais ouverte à tous les propriétaires occupants et tous les syndicats de copropriétaires

Depuis son lancement le 1er janvier 2020, MaPrimeRénov’ rencontre un véritable succès auprès des Français, plus de 190 000 demandes ont été déposées en 2020. MaPrimeRenov’ permet aux propriétaires de réaliser des travaux de rénovation énergétique, pour améliorer le confort de leur logement et réduire leur facture énergétique, tout en agissant concrètement sur le climat en rejetant moins de gaz à effet de serre.

Une aide accessible à tous, qui s’adapte à la situation de chacun et qui favorise les rénovations ambitieuses

MaPrimeRénov’ est destinée à encourager les ménages à réaliser des travaux de rénovation énergétique de leur logement. Le montant de l’aide est calculé en fonction des revenus des bénéficiaires, selon quatre catégories de revenus, et des gains énergétiques permis par les travaux. Grâce à France Relance, MaPrimeRénov’ devient la principale aide de l’Etat à la rénovation énergétique. Elle est désormais ouverte à tous les propriétaires, quels que soient leurs revenus, qu’ils soient occupants ou bailleurs, ainsi qu’à tous les copropriétaires. Elle a pour objectif de financer la rénovation de 400 à 500 000 logements par an et bénéficie pour cela d’une enveloppe budgétaire supplémentaire de 2 milliards d’euros pour 2021 et 2022.

Tous les propriétaires occupants et les copropriétaires peuvent désormais déposer leur demande

À compter du lundi 11 janvier, les propriétaires occupants nouvellement éligibles (ménages intermédiaires et supérieurs), ainsi que tous syndicats de copropriétaires, peuvent déposer leur dossier de demande d’aide sur maprimerenov.gouv.fr. Les propriétaires bailleurs pourront le faire à partir de juillet 2021.

En Côtes-d’Armor, 1.637 demandes de dossiers MaPrimeRénov’ ont été acceptés. Un engagement citoyen et environnemental conséquent au service de la relance et de la transition écologique.