Biographie

Successivement cadre commercial et directeur qualité pour des sociétés de service et distribution informatique dans les années 90 (Infopoint, General Electric), Éric Bothorel est aujourd’hui député LaREM de la 5ème circonscription des Côtes d’Armor. Il succède à Corinne Erhel, députée de 2007 à 2017, et s’efforce chaque jour de faire honneur aux combats qu’elle a menés.

Membre de la commission des affaires économiques et de la commission des affaires européennes de l’Assemblée nationale, il est à l’origine d’un rapport d’information sur la couverture très haut débit du territoire et est rapporteur d’une mission d’information sur le marché unique du numérique, dont les conclusions ont été rendues publiques début décembre 2017.

Conseiller général des Côtes d’Armor entre 2011 et 2015, Éric Bothorel est alors en charge du développement des usages du numérique et accompagne le projet de libéralisation des données qui donna naissance au portail mutualisé Datarmor.

Il est par ailleurs administrateur du tiers lieu de Saint Brieuc (La Matrice), espace de coworking et initiateur de plusieurs sessions de Hackathon, startup week-end et conférences TedX. La Matrice est partenaire de l’école de code Armor Code.

Éric Bothorel est également réserviste de la cyberdéfense opérationnelle depuis octobre 2016.

Éric Bothorel est engagé depuis le début de la législature sur les questions numériques, notamment à travers deux missions d’information dont il est co-rapporteur : la couverture numérique du territoire et le marché unique numérique. Il a également été désigné rapporteur du groupe LaREM sur la numérisation et l’innovation des TPE-PME, constitué au sein de l’Assemblée nationale, afin de nourrir la consultation lancée par le ministre de l’Economie dans le cadre du Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises (PACTE).

Éric Bothorel a porté auprès du gouvernement la fibre pour tous dès 2025 comme nouveau jalon du Plan France Très Haut débit, afin de réduire la fracture territoriale sur la couverture numérique. Cette fracture existe, et Éric Bothorel estime que nous ne pouvons pas laisser les citoyens et les entreprises dans une situation d’inégalité insupportable. Le rapport « Couverture Numérique du Territoire », paru en septembre dernier, présente vingt propositions pour favoriser les déploiements des réseaux fixes et mobiles, et donc le développement économique français.

La stratégie européenne pour un marché unique numérique répond à la nécessité pour nos économies d’engranger tous les gains de productivité et de croissance permis par le numérique. D’après les estimations de la Commission européenne, le marché unique numérique représenterait à terme un accroissement de richesse annuel de 415 milliards d’euros pour l’Europe. Dans son rapport d’information sur le marché unique du numérique, Éric Bothorel met en avant des orientations portant sur la protection de la vie privée dans l’exploitation des données personnelles, sur la libre circulation des données personnelles comme levier de croissance des entreprises numériques, sur la régulation des plateformes numériques et visant à définir une politique de cybersécurité ambitieuse.

En février 2018, il est désigné co-président du groupe d’études Économie numérique de la donnée, de la connaissance et de l’Intelligence artificielle