Ecole DIWAN

Les écoles privées sous contrat, les associations, comme Diwan, avaient proposé au gouvernement et aux collectivités que le financement de leurs écoles soit stabilisé, assuré.

Le conseil régional de Bretagne et le premier Ministre avaient matérialisé leur volonté commune d’avancer sur ce sujet, en signant, le Contrat d’Action publique pour la Bretagne. C’était le 8 février dernier, à Rennes.

La volonté de renforcer le rayonnement breton par la valorisation et l’enseignement de ses langues a fait l’objet d’un engagement commun.

Quelques semaines plus tard, la Conférence Territoriale de l’Action Publique qui rassemble les principales collectivités de Bretagne et leurs représentants décidaient que les communes pouvaient contribuer au financement de la scolarisation des enfants, en classes bilingues, comme elles le font pour des enfants qui ne sont pas scolarisés dans leur commune. 

Vendredi dernier, lors des débats au Sénat, sur le projet de loi pour l’école de la confiance, le ministre Jean-Michel Blanquer a conforté et confirmé cet accord. 

Il restera, par une concertation rapide, à finaliser l’écriture législative définitive de cette avancée lors de la prochaine lecture à l’Assemblée nationale. J’y prendrai ma part ainsi que j’ai pu le rappeler ce mardi à Jean Michel Blanquer lors d’une réunion de travail avec la majorité.

Rencontres à la permanence de Lannion – 9 février 2018

Je reçois les vendredis des citoyennes et citoyens, associations, entreprises à ma permanence de Lannion.

Mon agenda en ligne me permet de vous rendre compte de mon action en circonscription.

  • Jeunes Agriculteurs des Côtes d’Armor : Nous avons abordé les difficultés socio-économiques des agriculteurs, la guerre des prix, les négociations entre les acteurs de l’alimentaire. Dans le cadre des négociations des prix, l’idée d’un seuil « maximum » a été évoquée. Cette rencontre fait suite à la manifestation des JA22 devant ma permanence.
  • Collectif de Soutien aux réfugiés est une association qui accompagne des jeunes étrangers dans l’accès aux droits, dans leur scolarisation ou encore leur orientation. L’objectif est de favoriser leur intégration en France. Nous avons abordé les différentes problématiques rencontrées par ce jeune public et afin de mesurer pleinement leur quotidien, je me suis engagé à me rendre dans les locaux de ce collectif pour y rencontrer ces jeunes et les écouter.

Lettre du député Eric Bothorel – Décembre 2017

Alors que l’année 2017 touche à son terme, je vous adresse d’ores et déjà, en y associant mes collaborateurs, mes vœux de santé, bonheur et paix pour vous et
tous vos proches.
Être utile à l’Assemblée nationale pour notre circonscription, et inversement, est le fil conducteur de mon action au quotidien. L’amendement que j’ai porté, et repris par le Gouvernement, pour le maintien des exonérations sociales de nos marins français en est une illustration. Ma mobilisation sur les questions numériques en est une autre.
Ainsi, après un premier rapport parlementaire sur la couverture très haut débit du territoire posant un nouveau jalon (la fibre pour tous en 2025) au plan France Très Haut Débit, je viens d’en remettre un second sur le « marché unique numérique », dont l’objectif est de permettre l’émergence des futurs leaders européens du numérique et d’engranger tous les gains de croissance grâce aux dernières technologies. Le large champ de ce rapport couvre les attentes de la plupart des acteurs présents dans notre circonscription et rompt avec
une logique de protection excessive, souvent synonyme d’isolement, qui a trop longtemps dominé.

Retrouvez l’intégralité de ma lettre du député ci-dessous

Lettre EB (2)