Le fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires va bénéficier à l’entreprise Œufs d’Armor dans le cadre du programme France relance.

Ce fonds d’accélération, ce sont environ 300 millions d’euros mobilisés par l’État et les régions au service de la région. En Bretagne, 33 projets sont lauréats de ce fonds dans le cadre de la deuxième vague. Ce sont donc 12,3 millions d’euros mobilisés par France relance. 76,6 millions d’euros d’investissements productifs à l’échelle de la région. 

Ils permettront aux entreprises concernées de diversifier leur activité, de moderniser leurs procédés de fabrication ainsi que de pérenniser leur présence en Bretagne avec la création de 709 emplois. Œuf d’Armor, basée à Rospez, pourra ainsi développer son activité et la pérenniser. Quand l’action nationale s’inscrit dans un développement territorial afin de préserver son industrie.

Le dossier de presse sur le fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires

Inclusion numérique : France Relance en faveur des aidants numériques

Actuellement, 13 millions de français sont éloignés du numérique. Nous devons donc oeuvrer à les accompagner dans la transition numérique. L’inclusion numérique passe par la formation et l’outillage des aidants numériques. Ainsi, dans le cadre du programme France relance pour l’inclusion numérique, 10 millions d’euros sont consacrés à ce volet.

Cette enveloppe est dédiée à la formation et au déploiement sur le territoire de 4.000 conseillers numériques France Services. Cela créera une dynamique de proximité dans l’accompagnement au numérique. Aussi, il s’agira de généraliser l’outil Aidants Connect. Il sécurise juridiquement et techniquement l’opération par laquelle un accompagnateur professionnel réalise une démarche administrative pour le compte d’un usager. Cette enveloppe servira aussi au financement d’une journée et demi de formation pour tous les aidants connectés habilités. De plus, c’est le financement des outils de la galaxie PIX. Ils ont pour but d’évaluer, de développer et de certifier les compétences numériques des aidants dans une perspective de formation et d’amélioration. Enfin, il y aura un soutien financier pour la mise en place de formations certifiantes et non-certifiantes des médiateurs numériques. C’est donc un travail de professionnalisation et de valorisation de ce métier essentiel à l’inclusion numérique.

L’inclusion numérique, plus qu’une avancée dans la transition numérique, est vecteur de lien social, de rapprochement et d’inclusion des isolés.

En savoir plus sur l’aide et l’outillage des aidants connectés.

Le dossier de presse

Le numérique du quotidien au coeur du plan de relance.

Dispositifs de soutien aux étudiants

Nos étudiants sont durement touchés par la crise de la Covid-19. Nombreux se trouvent dans une précarité financière ou psychologique. Nous avons donc mis en place deux dispositifs d’aides afin de mieux les accompagner dans cette crise: en effet, le repas à 1€ pour tous les étudiants sans exception permet aux étudiants dans le besoin de se nourrir à moindre frais. Aussi, le dispositif Santé Psy Étudiant permet un suivi par un psychologue intégralement pris en charge sur trois séance reconductibles.

Ces mesures témoignent de la volonté du gouvernement d’accompagner une jeunesse en difficulté. Plus que des mots, des actes forts et significatifs.

Deux prolongations d’aides à l’inclusion de personnes en situation de handicap

Deux bonnes nouvelles pour les aides à l’inclusion de personnes en situation de handicap. Le décret du 24 février 2021 prolonge l’aide pour l’embauche d’une personne en situation de handicap et offre jusqu’à 4000 euros d’aides selon certaines conditions. Le conseil d’administration de l’AGEFIPH soutien et prolonge les aides à l’alternance des personnes en situation de handicap. Les contrats d’apprentissage de 24 mois pourront bénéficier des aides de l’Etat, d’une aide de l’AGEFIPH de 2 000 euros ainsi qu’une aide exceptionnelle de l’AGEFIPH de 2 500 euros. Aussi, pour les contrats de professionnalisation de 6 mois, les entreprises pourront toucher les aides de l’Etat, l’aide de l’AGEFIPH 1 000 euros et une aide exceptionnelle 1 500 euros.

L’inclusion professionnelle des personnes en situation de handicap est une priorité du gouvernement. Nous pouvons nous féliciter de constater que, au-delà des mots, les actions s’opèrent.

Plus d’information sur la prolongation de l’aide à l’embauche

Plus d’informations sur l’aide à l’alternance

Plan de relance pour l’inclusion

Un plan de 300 millions d’euros a été déployé en août 2020 en direction de près de 5000 entreprises sociales inclusives. Cela représente plus de 4000 structures d’insertion par l’activité économique et 800 entreprises adaptées, soit plus de 180.000 salariés insertion et/ou en situation d’handicap. En décembre 2020, ce plan a été augmenté compte tenu du succès rencontré par des projets créateurs d’emplois.

En Bretagne, c’est 1565 futurs emplois sur la période 2021-2022, 6,5 millions d’euros de soutien, et 161 projets. C’est donc 33 projets en Côtes-d’Armor dont 10 en circonscription : 9 à Lannion avec la Régie de quartiers, Émeraude i.d et l’A.N.R.H, entreprises adaptées, et le CASCI de Plouezec.

Nous pouvons nous réjouir que les entreprises du Trégor s’investissent dans les problématiques d’inclusion de personnes marginalisées. Ce plan de relance de l’inclusion permet ainsi la création d’un lien social fort ainsi que la facilitation de l’accès au travail pour des personnes en situation de handicap, ce qui contribue à leur intégration au monde professionnel.

Le plan de relance de l’inclusion